Ajouter un établissement

L’actualité du mariage gay en France

L’actualité du mariage gay en France

Nous avions précédemment évoqué la situation aux États-Unis et nous reviendrons aujourd’hui sur le mariage gay en France. Faire progresser l’égalité des droits, voilà l’un des objectifs que s’est fixés le gouvernement français notamment depuis la loi du 18 mai 2013 sur le « mariage pour tous », le mariage homosexuel. Avec ce nouveau projet, la France devient le 9e pays européen et le 14e pays mondial à permettre aux couples homosexuels de se marier. Une situation qui coupe la France en deux.

 

Le contexte

Ce projet de mariage pour tous est né le 26 janvier 2012. Encore candidat à la présidence de la République, François Hollande a annoncé son engagement à l’adoption au mariage de couples du même sexe. Puis, le 7 novembre 2012, un projet de loi a été présenté en Conseil des ministres. Cette loi sera définitivement adoptée par le Parlement le 17 mai 2013 et promulguée par le président de la République le jour suivant, le 18 mai 2013. Le 29 mai 2013, le premier mariage homosexuel a eu lieu à Montpellier unissant officiellement Vincent Autin et Bruno Boileau par les liens du mariage (voir l’actu ici).

Avec cette nouvelle législation, 7000 gay ont été célébrés en 2013 (sous l’expression « mariages pour tous ») sur les 238.000 unions recensées par l’INSEE la même année. Cela concerne essentiellement les hommes d’âge mûr qui représentent plus de la moitié des mariages homosexuels. Aussi, la France est au-dessus de la moyenne par rapport aux autres pays qui autorisent cette union. L’Espagne par exemple en a enregistré environ 2 % sur l’ensemble des unions dans le pays la première année, contre 3 % pour les Pays-Bas. La France quant à elle en a enregistré 4 % entre juin et décembre 2013.

 

Les stars, elles aussi, s’engagent en faveur du mariage homosexuel

Pour le gouvernement, « l’idée de l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe a constamment progressé » depuis l’adoption du PACS et « qu’une nouvelle étape doit être franchie » d’où la loi du 18 mai 2013. Mis à part ceux qui ont mis en place ce projet, certaines stars y sont favorables et s’y engagent même ouvertement. Parmi elles, plus de 250 artistes et animateurs de télévision, dont Michel Sardou, Emmanuel Moire, Lorie, Jenifer et Marianne James. Ces derniers n’ont d’ailleurs pas hésité à se prendre en photo avec une pancarte où l’on peut lire : « Mariage, adoption, filiation et PMA… Oui à l’égalité. Stop à l’homophobie ».

Lilian Thuram, ancien footballeur, estime pour sa part que ne pas approuver le mariage pour tous «c’est être homophobe » et « c’est comme le refus de l’égalité entre les noirs et les blancs ». Du même avis, la chanteuse Shy’m a même embrassé en direct sur TF1 lors des NRJ Music Awards 2013 l’une de ses danseuses à la fin de sa chanson.

Néanmoins, d’autres personnalités y sont opposées comme Geneviève de Fontenay, Sylvie Vartan, ou encore Catherine Lara. C’est le cas de beaucoup d’autres français d’ailleurs, coupant nettement la poire en deux.

 

Le mariage gay divise la France en deux

D’après un sondage BVA pour le journal quotidien régional «Le Parisien»-«Aujourd’hui en France», la loi sur le mariage pour tous partage très nettement les Français. Plusieurs mois après son adoption définitive, ses détracteurs ont été plus nombreux, 50 % contre 48 % pour ses défenseurs.

Par ailleurs, l’opposition est plus virulente en France que dans les six autres pays européens qui acceptent ce mariage. Celle-ci est formée par un ensemble de mouvements associatifs, politiques et religieux et s’est manifestée peu avant que le projet de loi ne soit présenté à partir du 15 août 2012. Petit à petit, les mobilisations se sont multipliées jusqu’à arriver à des manifestations nationales le 13 janvier, le 24 mars puis le 26 mai 2013 organisées par le collectif de la « La manif pour tous », peu après que la législation soit promulguée. Cette opposition a même pris un virage politique. Le parti de l’UMP a effectivement espéré la transformer en une manifestation contre le président de la République François Hollande et la majorité de gauche et non plus contre le projet de loi uniquement.

Plusieurs années après la promulgation de la législation, cette tendance du déni n’a pas changé. Notons néanmoins une validation d’un mariage gay franco-marocain  par la Cour de cassation en janvier 2015, et ce malgré l’existence d’une convention bilatérale avec le Maroc qui s’oppose clairement à célébrer des mariages homosexuels en France.

Alors, avec tous ces changements, reste à savoir ce que l’avenir nous réserve…

 

 

Crédits photographiques : Deplphine Goldsztejn – PHOTOPQR pour Le Parisien.

Découvrez aussi :

Le Paris Gay : établissements et lieux gayfriendly
Le Mykonos gay : guide des sorties gay et gayfriendly
Mariage gay aux États-Unis : où en sont-ils ?

Envoyer un commentaire